Comment devenir un diagnostiqueur immobilier ?

Devenir diagnostiqueur immobilier, comme tout autre métier, nécessite une formation en amont. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’on considère les exigences techniques et juridiques du métier.

Un métier assez ouvert

Le métier de diagnostiqueur se présente de plus en plus comme un métier de seconde chance. Il attire beaucoup plus les personnes âgées en moyenne de 46 ans, souvent en quête de reconversion professionnelle. Les motifs restent multiples. Ils vont de la volonté d’accéder à l’indépendance professionnelle, à la volonté de réorienter sa carrière après des expériences non satisfaisantes. D’autres éprouvent juste le besoin de changer d’environnement professionnel ou d’activité. La profession regroupe donc des personnes nanties d’expérience dans des secteurs d’activité assez variés.

 

Les prérequis nécessaires

Même si cela n’est pas obligatoire, il reste nécessaire de disposer d’un minimum de connaissances techniques dans le bâtiment pour mieux appréhender la formation. Les exigences sont cependant beaucoup plus strictes, pour ceux qui veulent réaliser des diagnostics de performance énergétique (DPE). Ils doivent justifier d’une expérience professionnelle de 3 ans ou disposer d’un diplôme correspondant au niveau BAC+2 dans les techniques du bâtiment. Le DPE consiste à attribuer une classe d’énergie à un bien immobilier, sur une échelle de A à G, A étant le niveau de performance le plus élevé. Il fait partie, depuis le 1er janvier 2011, des diagnostics obligatoires qui doivent figurer dans le Dossier de diagnostic technique (DDT) pour la vente ou la location d’un bien immobilier. Sa pratique devient donc quasiment indispensable pour prétendre au métier. Les exigences de formation et d’expérience qui s’y rapportent peuvent donc logiquement être étendues au métier de diagnostiqueur en général. De plus, ces exigences tendent progressivement à s’étendre aux autres diagnostics. Même s’il est toujours en attente de publication, le projet de compétence amiante, prévoit les mêmes prérequis pour le diagnostic amiante. Vous êtes donc beaucoup plus à même d’obtenir une certification DPE, lorsque vous remplissez l’une de ces conditions :

  • vous disposez d’un diplôme de Bac+2 minimum dans le domaine des techniques du bâtiment
  • vous avez exercé en tant que technicien ou agent de maîtrise du bâtiment ou une autre fonction de niveau professionnel équivalent, durant au moins 3 ans
  • vous avez déjà obtenu une certification de qualification professionnelle ou un titre professionnel de niveau équivalent dûment accepté par l’organisme de certification en remplacement du diplôme.

Pour la certification avec mention, les conditions peuvent varier. Lorsque vous désirez être certifié, vous devez nécessairement justifier d’une expérience professionnelle dont la durée dépend de votre diplôme :

  • 3 années pour un Bac+2
  • 2 années pour un Bac+3
  • une année pour le Bac+5
Et encore :  Diagnostic immobilier location

 

Plusieurs voies pour accéder à la formation.

Pour accéder au métier, vous avez désormais le choix entre plusieurs formations de diagnostiqueur immobilier. Les offres de formations restent complètes, quelle que soit la voie pour laquelle vous optez :

  • Les universités
  • Le réseau GRETA
  • Formation professionnelle
  • La formation en entreprise
  • La formation par l’alternance

La durée des formations proposées reste souvent assez courte. Elle varie entre 1 et 5 jours selon la voie et le diagnostic choisi. Outre le DPE dont nous avons déjà parlé, il existe plusieurs autres diagnostics immobiliers. On peut notamment citer :

  • Le diagnostic amiante mis en place pour lutter contre l’amiante, interdit en France depuis le 1er janvier 1997. Elle est nécessaire pour la vente ou la location des bâtiments construits avant cette date
  • le diagnostic plomb : il entre dans le DDT et permet d’évaluer l’exposition des habitants d’un bâtiment au plomb. Le plomb qui était autrefois utilisé dans les peintures intérieures et extérieures est nocif pour la santé des enfants et des femmes enceintes
  • le diagnostic Gaz qui est obligatoire pour la vente et la location de tous les bâtiments avec une installation vielle de plus de 15 ans. Il permet d’évaluer le niveau de sécurité des installations de Gaz à usage domestique
  • le diagnostic électricité : il reste tout aussi obligatoire que le diagnostic Gaz. Il est réalisé en vue de révéler les anomalies sur les installations électriques qui peuvent constituer un danger pour les habitants.

Vous pouvez également vous former à l’ensemble des diagnostics du Dossier de Diagnostic Technique (DDT). Ce type de formation reste fortement recommandé pour devenir un expert en diagnostic immobilier. Il dure entre 2 et 3 mois. Plusieurs organismes de formation existent et pourront vous aider dans ce sens. L’Agence nationale de Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) constitue une référence historique en matière de centre de formation.

 

Nécessité d’une formation continue

Même si la formation de base est indispensable, elle n’est pas suffisante. Quelques semaines voire quelques mois de formation ne suffisent pas, en effet, à vous doter de toutes les connaissances techniques et juridiques nécessaires à l’exercice de la fonction. Vos connaissances doivent être constamment complétées et actualisées par une formation continue et des recherches. Un tour de temps à autre sur diagnostiqueur-immobilier.fr pour la veille réglementaire, législative, et normative vous sera très bénéfique dans ce sens.

Cette veille permanente va bien au-delà d’une simple volonté d’amélioration personnelle. Elle fait partie de la déontologie de la profession. Elle reste d’ailleurs obligatoire dans le cadre du dispositif de certification au métier de diagnostiqueur immobilier, notamment pour l’amiante et le DPE.

Et encore :  Financement formation diagnostic immobilier

 

La validation des acquis de l’expérience : l’autre porte d’entrée dans la profession

Lorsque vous ne disposez pas du niveau minimum de Bac+2 nécessaires pour accéder à la certification, une autre porte d’entrée s’offre à vous : la validation des acquis de l’expérience. Elle permet à ceux qui ont une certaine expérience professionnelle de faire valoir les acquis de celle-ci. Cela leur permet d’accéder à une certification, quel que soit leur niveau d’études, leur âge ou leur statut. Une expérience professionnelle de 3 années au moins reste nécessaire. Elle doit être en lien avec la certification visée et faire l’objet d’une validation par un jury. Vous pouvez ainsi retrouver dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), plusieurs diplômes de validation des acquis de l’expérience par une certification professionnelle de niveau I, II, III, IV au diagnostic immobilier.

En tout état de cause, il est nécessaire d’obtenir les certifications professionnelles obligatoires pour prétendre à ce métier. Retenez aussi que certains prérequis sont nécessaires.

 

Questions les plus fréquentes

Quelle est la durée de la formation ?

La durée de formation dure soit une trentaine de jours pour une formation courte, soit une cinquantaine de jours, dans le cas d'une formation longue. La possibilité de suivre l'une ou l'autre de ces formations varie en fonction des compétences du stagiaire, à savoir, s'il possède ou non une expérience professionnelle dans le milieu du bâtiment.

Quel est le tarif de la formation ?

Le tarif de la formation est d'environ 5000 à 8000 euros, selon l'expérience (les pré-requis) du stagiaire. La formation courte d'une trentaine de jours, envisageable pour un stagiaire qui disposerait d'une expérience professionnelle d'au moins trois ans en tant que technicien ou agent de maîtrise du bâtiment, environ 5000 euros. La formation longue d'une cinquantaine de jours s'adresse davantage à des personnes ne présentant pas de pré-requis particuliers, et s'élève quant à elle à un coût d'environ 8000 euros.

Quelles aides financières sont disponibles ?

Selon votre situation, si vous êtes salarié(e), demandeur d'emploi ou personne à mobilité réduite, vous pouvez prétendre à bénéficier d'aides financières, notamment grâce à l'accompagnement de Pôle Emploi. Si vous remplissez les conditions d'éligibilité, la première étape sera de compléter un dossier de financement, qui devra obligatoirement comprendre un devis personnalisé, le calendrier de la formation, ainsi que le programme détaillé de celle-ci. Par la suite, vous contacterez l'organisme financeur (Pôle Emploi, Agefiph, AGEFOS PME...), pour lui présenter votre dossier correspondant à la formation de diagnostiqueur Immobilier.